SITUATION DES CARRIÈRES LAVOUSIENNES

Publié le par Les Amis du Patrimoine Lavousien

Les carrières et les cavaliers (1) de Lavoux à la moitié du XXème siècle

. Un paysage typique

A l'examen des cartes de géographie, des photos, des cartes postales de l'époque et des différents témoignages des anciens (2) du pays, vers 1950, le territoire du bourg de Lavoux et de sa périphérie était criblé de carrières et de cavaliers. L'attribution du nom de "Lavoux les carrières" n'aurait pas été usurpé !

Cette configuration structurait une identité forte de la commune avec dans le paysage une succession de petite collines : les cavaliers, haut de 5 à 10 mètres et d'excavations : les carrières, profondes de 20 à 30 mètres, le tout contrastant avec un paysage environnant de plaine.

. Les carrières avant le XXème siècle

Historiquement, on trouve l'indication d'ouverture de carrières à Lavoux au XIVème siècle (3). Plus précisément en 1375, année où le Duc de Berry, Comte du Poitou reconstruit le château de Poitiers (4) et consolide les remparts de la ville. Réhabilitations pour lesquelles, on "ouvre" des carrières, y compris à Lavoux.

Cependant, ce n'est qu'en 1856 qu'apparaissent les premiers "carriers" dans le recensement lavousien.

. Plan des carrières et des cavaliers vers 1950

Le plan qui suit, fait l'inventaire des carrières et des cavaliers de cette période et les situe sur une carte de 1960. Leurs noms et quelques commentaires suivent le plan.

Situation des carrières et des cavaliers à Lavoux vers 1950

Situation des carrières et des cavaliers à Lavoux vers 1950

Les carrières de Lavoux en 1960 et des années antérieures

1 - La carrière du Moulin

2 - La carrière de la Nougeratte

3 - Les 2 carrières de Belhomme (dont l'une appelée "La souterraine", à la "Tanfiche", la plus profonde du pays)

4 -La carrière de Bel-Air (par extension a absorbé la carrière de "La Fortune")

5 - La carrière de l'Epine

6 - Les 2 carrières des Vernas

7 - La carrière de la Frémigère

8 - Les 3 carrières du Champ Bergault

9 - La carrière des Loges

10 - La carrière des Groges

11 - La carrière de la Boussée ( * ) (information d'archives, situation hypothétique)

12 - La carrière à Mancaud

14 - La carrière de la vallée de l'Ajasse ( * ) (information d'archives, situation hypothétique)

15 - La carrière du Chiron Vert

16 - La carrière de la Garenne

17 - La carrière des Eglises ( * ) (mémoire collective, situation précise)

18 - La carrière des Terrajauts

19 - La carrière du Bois Doucet (non indiquée, car située sur "Les Grêles", hors plan)

soit un total de 23 carrières recensées.

( * ) L'inventaire pour les années antérieures n'est pas nécessairement exhaustif. Des recherches futures peuvent révéler l'existence d'autres carrières anciennes, aujourd'hui comblées puisque l'exploitation, selon nos dernières connaissances a commencée au XIVème siècle.

Les carrières et les cavaliers aujourd'hui

. De nouveaux paysages remarquables, circonscrits et menacés

Les années s'écoulant après l'arrêt majoritaire des exploitations, les espaces arides de roche des carrières et des cavaliers ont fait place progressivement à de véritables parcs arborés protégeant une diversité remarquable : animale, végétale, géologique ainsi que les traces d'exploitation artisanale et industrielle de la pierre.

Aujourd'hui, il ne reste que 12 carrières (sur les 23 recensées initialement) avec ou sans leurs cavaliers. Beaucoup ont disparues par divers comblements (5) au fils des ans. Mais les comblements définitifs, masquant les carrières, ont surtout été accélérés les dix dernières années.

La carrière de l'Epine est la seule aujourd'hui en exploitation et poursuit son extension nécessaire pour fournir en "Pierre de Lavoux", en particulier les artistes sculpteurs et les chantiers de restauration à l'échelle internationale en raison de la qualité spécifique de la pierre qui fait sa renommnée. Cette carrière est exploitée par la Société des Carrières de la Vienne et la durabilité possible de cette exploitation doit être préservée.

. A la recherche d'un sursaut salutaire de sauvegarde

Ce patrimoine carrières restant situé dans un périmètre remembré avec une agriculture intensive qui réduit de manière drastique la biodiversité doit être absolument préservé. C'est dans ce sens, que les Amis du Patrimoine Lavousien (APL) ont déposé en 2010 auprès du Conservatoire Régional des Espaces Naturels (CREN), un dossier pour la sauvegarde des carrières et cavaliers lavousiens (dossier nourrit de l'intervention de nombreux experts).

Le 26 novembre 2010, le Conseil Scientifique et Technique du CREN, après examen du dossier et autres investigations, au regard des intérêts géologiques, biologiques et paysagers des sites, a donné un avis positif à l'unanimité pour une intervention rapide du CREN, notamment en raison des pratiques de comblement en cours sur les sites visés. Le conseil d'administration du CREN, instance dirigeante a par la suite entériné cet avis.

Pour aller dans ce sens, en 2011, une convention entre le CREN et la municipalité de Lavoux de l'époque a été signée.

Dans cette dynamique l'APL plaide pour sa part, pour des rencontres régulières de concertation avec les différents acteurs concernés (ce qui est prévu dans la convention, mais n'a pas été encore institué). Rencontres nécessaires pour aboutir à terme, par des solutions consensuelles, à un développement raisonné de la commune qui intègre une sauvegarde significative du patrimoine "carrières" de même que le respect : de l'environnement, du travail difficile de centaines de carriers et des générations futures pour qu'ils bénéficient de ce fabuleux capital historique et vivant.

. Plan des carrières et des cavaliers en 2014

Le second plan qui suit fait l'inventaire des carrières et des cavaliers existants aujourd'hui. Le nom des carrières et quelques commentaires suivent le plan.

Situation des carrières et des cavaliers de Lavoux en 2014

Situation des carrières et des cavaliers de Lavoux en 2014

Les carrières de Lavoux en 2014

1 - La carrière du Moulin (elle est restée sans détérioration, à préserver absolument)

2 - La carrière de la Nougeratte (a subit des comblements dont certains auraient dus être retirés pour respecter les décisions de justice)

3 - Les 2 carrières de Belhomme (l'une est comblée, l'autre subit des comblements partiels)

4 - La carrière de Bel-Air (subit des comblements partiels)

5 - La carrière de l'Epine (la seule en exploitation et en extension)

6 - Les 2 carrières des Vernas (ont subit des comblements partiels)

7 - La carrière de la Frémigère (a subit sur les 3/4 de sa surface initiale des comblements complets parmi les plus polluants)

8 - Les 3 carrières du Champ Bergault (deux ont été comblées, la troisième a subit des comblements partiels)

9 - La carrière des Loges (subit des comblements partiels et répétés)

10 - La carrière des Groges (a subit des comblements partiels)

11 - La carrière du Bois Doucet (non indiquée sur le plan car située sur "Les grêles", hors plan, a subit des comblements partiels)

Signalons l'achat par la municipalité : d'une partie de la carrière de la Frémigère, du grand cavalier de l'ancienne carrière des Terrajauts actuellement comblée et de la partie "tanfiche" (début de carrières souterraines) de la carrière de la Nougeratte.

Il faut choisir entre l'amitié ou la prédation de la nature, tel est l'enjeu pour la sauvegarde de ces sites (53 hectares sont concernés). En précisant que cette sauvegarde, (prioritaire, de notre point de vue à la loi du marché) peut trouver d'autres chemins aujourd'hui, que l'acquisition foncière de carrière par les collectivités. Particulièrement, quand l'écoute, le dialogue, la confiance, l'intérêt général et la volonté des hommes sont mobilisés.

. Invitation à la découverte

Ces sites de carrières et de cavaliers sont désormais plus facilement repérables sur le territoire communal. Chacun peut partir à leur découverte et pour les Lavousiennes et les Lavousiens plus anciens à leur redécouverte.

Durant vos visites, veillez à respecter ces espaces. Ils sont à sanctuariser pour les rendre permanents et intangibles dans l'essentiel, permettant ainsi leur transmission aux générations futures appelées, selon les prévisions, à vivre de lourdes difficultés environnementales.

Au cours de vos promenades, gardez à l'esprit que les bosquets des carrières sont autant de bouquets vivants offerts par la nature aux carriers qui ont constitué et foulé ces lieux.

Amoureux de la nature et de l'histoire vous ne manquerez pas d'apprécier les richesses, le calme et la sérénité de ces lieux.

Dans d'autres articles, nous ne manquerons pas d'aborder l'histoire des carrières, la vie des carriers, les inventaires naturalistes réalisés dans les carrières, le tout avec de nombreuses illustrations, etc...

-----------------------------

Renvois :

(1) Monticules de déchets de carrières.

(2) Voir aussi dans le blog, le texte "Un regard sensible sur les carrières"

(3) Thomas Rapin, Les chantiers de Jean de France, duc du Berry : maîtrise d'ouvrage et architecture à la fin du XVe siècle, Thèse de l'Université de Poitiers, Centre d'études supérieures de civilisations médiévales, année 2010.

(4) Château qui fut démantelé en 1589 par les poitevins

(5) Comblements effectués avec des tonnes d'ordures ménagères, des déchets en tous genres plus ou moins toxiques, mais aussi avec des matériaux inertes.

Réalisation : Alain Georgel avec la participation de Robert Granseigne et Chantal Popilus

Plans : fonds documentaire de l'APL

Le seul travail que l'on puisse commencer par le haut, c'est creuser un trou.
Auteur anonyme

Publié dans Les carrières

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une Chauvinoise 24/04/2015 14:30

Mon fils est passionné par la découverte de carrières, votre site lui sera très utile pour constituer un dossier de recherche et prévoir ses prospections. Merci pour vos précieuses infos.
Marie

Les Amis du Patrimoine Lavousien 24/04/2015 17:10

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements si besoin. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

RANGER J Paul 24/09/2014 12:52

Excellent travail............du patrimoine en profondeur comme j'aime.
Bravo a toute l'equipe.

Jean Paul

L'équipe de l'APL 25/09/2014 18:47

Un grand merci pour les encouragements

arnault robert 22/09/2014 22:42

merci et bravo a vous trois de faire vivre et protéger nos racines

Chantal 23/09/2014 08:32

Merci des compliments et nous allons dans d'autres articles continuer à faire partager nos découvertes car l'histoire de ce village est très riche.

Antigny Michèle 20/09/2014 18:43

Passionnantes vos recherches, ça donne envie d'en savoir plus..... Je crois que je ne savais même pas q'il y avait (eu) des carrières à Lavoux.
Très bonne idée ce blog, j'y reviendrai....... et pourquoi pas un petit tour à Lavoux.....
Michèle

Chantal 20/09/2014 19:21

Merci de l'intérêt porté à notre travail? Nous allons bien sûr continuer... A bientôt à Lavoux

Bruno Boulard 20/09/2014 09:29

Dossier très instructif.
Bravo!

Chantal 20/09/2014 12:35

Merci pour vos encouragements

Maryline Damjanac 19/09/2014 17:45

Tres beau travail
Maryline

Chantal 19/09/2014 23:03

Merci